Bartasses et Saucisson

  • Retour a l'acceuil
  • Ecrire un message à l'auteur
  • rechercher sur le site

bartasser /baʁ.ta.se/ : Sortir des itinéraires normaux, avoir des difficultés pour arriver à destination...

Pilier Sud de la Tête des Fétoules

septembre 2013

Septembre 2013. Après un plan avorté au Grépon en août, on se retrouve avec Guillaume pour faire une tour dans les Ecrins. L’objectif de ce week end c’est une sympathique escalade du pilier Sud de la Tête des Fétoules. A cette saison les Ecrins sont plutôt désert, solitude garantie !


pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

Approche dans le vallon de la Lavey: un super coin pour la rando! Les sommets ont commencé à blanchir, l'automne pause ses valises...

Ritournelle habituelle, « le crénau météo est assez court » alors on s’organise en fonction ! En effet, le mauvais temps est attendu samedi dans le milieu de l’après midi. Nous partons donc du parking vendredi en début de soirée, direction un bivouac assez avancé pour gagner du temps demain matin. 3h de belle rando dans le vallon de la Lavey qui n’est plus occupé que par les moutons en cette saison . Les couleurs de la végétation sont magnifique dans cette chaude lumière du soir. Même si la marche est agréable nous seront content, la nuit tombée, de trouver un bivouac très confortable sur un escarpement rocheux. On devine la face toute proche dans la nuit, éclairée par une belle lune. Après une nuit pas si froide, même si très étoilée direction le pilier au petit matin. Pendant la petite heure d’approche qu’il nous reste les premiers rayons du soleil viennent réchauffer la face : il va faire très bon grimper là-dedans !


pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

Au reveil du bivouac: grand soleil sur la face! Après une grosse demi heure d'approche: la loose, on trouve pas l'attaque! On cherche dans tous les recoins.

Une fois le pierrier remonté, nous voici arrivé à l’attaque. Un gros névé au pied du socle (le seul du secteur visiblement) : exactement comme dit dans le topo, reste alors à trouver le spit d’une voie voisine et on trouvera sans soucis notre chemin ! Et là… 2h à tourner en rond, pas moyen de trouver l'attaque de la voie ! 2h montre en main, à scruter chaque parcelle de la parois, monter redescendre, imaginer un itinéraire… Il est 9h, on avait prévu de commencer à grimper à 7h, ça sent vraiment le but tout pourri...


pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

Ce fût laborieux mais nous osmmes lancés! En fond la face nord de l'Olan, une belle occupation aux relais!

A court d’idées et de resources, on a beau tourner le topo dans tous les sens il n’y a rien a faire… On est au pied du bon sommet quand même ? A deux doigts de renoncer, on tente quand même d'aller jeter un oeil au-dessus de la barre: et bingo! il est 9h30, et on a enfin trouvé la voie! Nous n’étions pas monté assez haut, la faute à un sacré et au topo qui décrit l’attaque comme étant à l’aplomb du seul névé du secteur… Mais avec la neige qu’il y a eu cette année il en reste un autre bien plus conséquent plus bas.



pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

La pause s'impose! On est bien là, ça roule, pas de soucis avec le temps ça va le faire nickel, même si les nuages d'altitude qui s'installent confirment que ça va changer!

Considérations mathématiques pour voir s’il est toujours jouable de redescendre avant le mauvais : il va falloir bomber et puis c’est tout. La première longueur, à l’ombre, au froid, humide et en traversée un tantiné bizarre met dans le bain. Puis, une fois lancés l'escalade est agréable, la longueur en 6a passe très bien et est assez jolie, les quelques longueurs en 5 le sont tout autant. Les chaussons sont seulement sortis du sac pour plus de confort dans le 6a : quitte à le porter ! Départ-sommet en 5h20 malgré un petit fourvoyage de guillaume et une ballade gratuite mais néanmoins inutile au sommet d'un gendarme pour moi. Le sommet est bien plus stylé que ce à quoi je m'attendais! Et la face Nord de l'Olan, assez omniprésente depuis le départ... Un peu du genre à donner des idées.


pilier sud de la tete des fetoules

Au sommet! La vue de là haut est bien belle, tous les sommets des Ecrins ont blanchit.

Il est temps de redescendre. L'avantage de cette course à cette saison c'est que l'approche tout comme la descente ne nécessitent pas de crampons: le glacier s'évite en redescendant par un couloir qui longe la face sud (terrain montagne, attention aux pierres) et dépose sur le pierrier une centaine de mètres au dessus de l'attaque. Retour rapide rapide au bivouac, on range tout et... Encore une fois on prend le chemin de la vallée!


pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

Les cumulus commencent à se former du côté de la Meije. D'ailleurs la station météo de l'Olan confirme le changement de temps ! Un magnifique et plutôt volumineux pananche s'est formé sous le vent derrière le sommet: vent d'Ouest et masse d'air humide!

pilier sud de la tete des fetoules pilier sud de la tete des fetoules

Les moutons aussi ont senti le temps touner... Comme nous ils rentrent à la maison!