Bartasses et Saucisson

  • Retour a l'acceuil
  • Ecrire un message à l'auteur
  • rechercher sur le site

bartasser /baʁ.ta.se/ : Sortir des itinéraires normaux, avoir des difficultés pour arriver à destination...

Arêtes de Coste Counier

mai 2015

Encore un beau weekend end de mai ! Cette fois directions les Ecrins avec Manu, pour aller découvrir un coin où je n’ai encore jamais mis les pieds. Au programme, la traversée des jolies arêtes de Costes Cousnier le samedi, et le couloir NE du pic Jocelme le lendemain !


arete coste counier

Le'arête de Coste Counier, vue depuis le couloir NE du Jocelme. Elles ont l'air toute petites vue d'ici, cachées au pied des bans.

La montée dans le vallon des Bans étant assez rapide (mais très jolie! beaucoup de fleur et de végétation en générale, un régal) nous cherchions quelque chose pour occuper le samedi, et bien rentabiliser le déplacement depuis Grenoble. La traversée des arêtes de Coste Counier est assez classique. Et pour cause: un parcours dans du bon rocher, sur une arête assez effilé, des vires esthétiques... Beaucoup de plaisir à faire cette course! D'autant que l'approche depuis le bivouac est courte, et la descente tout aussi rapide. Le sentier nous dépose pile sur la terrasse du refuge (construite à la main par le gardien, un touche à tout plein d'idées qui prend bien soin de son nid douillet!), ou la bière fraiche nous attends. Elle est pas belle la vie ?


les bans bas du couloir

Après le couloir où il faut faire une petit peu attention au pierre, on rejoind le fil et change d'atmosphère. La grimpe plaisir!

panorama selfie

Manu arrive au sommet. De là, on a tout le loisir d'observer la face sud est des bans. Alors, elle passe où la Giraud?

Une course que je conseil vraiment à ceux qui ont l'occasion de monter dans ce vallon pour un week end. Il est d'ailleur possible de la combiner avec des voies de quelques longueures sur le pilier qui rejoignent le fil, plutôt que de prendre le couloir. Mais sinon, la montée au refuge elle seule vaut le coup. Parce que le cadre est superbe, surtout au printemps, et que le sentier et tout gentil. Et aussi parce le refuge est top, tenu à la perfection par Stephane qui l'a aménager avec plein d'inventivité. Mention spéciale pour le bunker à poules et pour le bac à truites! Et merci pour l'acceuil!

les bans

Retour pépére, une bonne petite aprem relax.